Dinoutoo est présent sur  Bourg en Bresse   •   Chambery   •   Dakar   •   Grenoble   •   Lille   •   Lyon   •   Manosque   •   Marseille   •   Nantes   •   Saint Marcellin   •   Strasbourg   •   Toulouse   •   Valence   •   
     » France   
  connecté au chat 
Rdv tous les lundis à 20h
  


      
  dans la rubrique Reportages & Interviews - Top Recherches
  Pseudo     Mot de passe            

Anggun était de passage à Valence

Les plus récentsActu localeLe rendez-vous des artistesCulture & SpectaclesPeopleSoirées / ClubbingSport
  [ 6936 visites ] 
» Reportages & Interviews » People » Anggun était de passage à ValenceParu le 06 Juin 2005 - Auteur : L'indic le mag'
Mercredi 1 juin, Anggun était de passage à Valence au café le Victor Hugo pour la sortie de son nouvel album Luminescence. Elle est interviewée par Thierry de la radio MTI. Elle arrive très détendue et rayonnante…

Thierry : Est-ce que le fait d’avoir un père écrivain, qui chante, qui fait du piano, a influencé ton destin ?

Anggun : Mon père est un artiste et il m’a donné l’envie de faire à mon tour quelque chose d’artistique. J’aime écrire et chanter depuis longtemps. Comme j’ai passé toute mon enfance en Indonésie, j’ai été très influencé par les musiques qui viennent d’Amérique, j’écoutais Gun’s and Roses, j’aime le rock.


Thierry : Apparemment tu voyages beaucoup, tu avais quel age quand tu as quitté ton pays ?

Anggun : 20 ans, je suis partie pour l’Angleterre, je voulais aller dans un pays chargé d’histoire, comme l’Indonésie, un pays avec un passé et riche d’idée.

Thierry : Comment t’es tu retrouvé en France ?

Anggun : Par hasard… Il s’est avéré que je n’étais pas compatible avec l’Angleterre, pour différentes raisons. J’ai eu envie d’aller ailleurs, j’ai hésité entre la Hollande, l’Espagne ou même l’Italie, mais finalement je me suis dis « pourquoi pas la France…. Paris n’est qu’à 1h d’avion, je vais juste voir la Tour Eiffel et après on verra ! »
J’ai fait connaissance avec les français, j’ai fait des rencontres formidables. Finalement, j’y suis restée 6 ans …

Thierry : C’est en France que tu as sorti ton 1er album international ?

Anggun : Oui, en 1997, on m’a fait un album sur mesure qui a été proposé à une maison de disque, qui a accepté tout de suite de le produire.
Il a été diffusé dans 33 pays jusqu’aux USA. La tournée promotionnelle s’est terminée en 2000, ça a été 3 ans de travail acharné. J’aime prendre le temps de rencontrer les gens dans différents pays.

Thierry : Et le retour au pays, comment cela se passe ?

Anggun : Je suis toujours très heureuse de retrouver l’Indonésie. Je me sens plus indonésienne que française. Il n’y a que 1000 indonésiens en France !! Et puis, ils sont beaucoup plus fidèles que les français.

Thierry : Parlons de tes autres activités, il me semble que tu as fait quelques musiques de films.

Anggun : Oui mais surtout pour les enfants, comme le dessin animé Anastasia.

Thierry : Et le cinéma, cela ne te tente pas ?

Anggun : Non, ce n’est pas mon métier, je ne me sens pas comédienne

Thierry : Pourtant, dans tes clips, il y a de la mise en scène…

Anggun : C’est différent, c’est la chanson qui traduit des émotions, et souvent elle raconte un peu de mon histoire. Je ne pourrais pas interpréter divers personnages avec des caractères différents.

Thierry : Revenons, à ton nouvel album Luminescence, il y a une chanson écrite par Tété, comment cela s’est-il passé ?

Anggun : Je suis fan de Tété, c’est un artiste atypique. J’aime beaucoup sa musique. Sur scène il va à l’essentiel, il parle peu mais dès qu’il dit quelque chose, c’est drôle. Et dans le privé, c’est quelqu’un de timide. Il est très surprenant. Quand il a accepté de m’écrire un texte, j’étais très flatté, d’autant plus que c’est la 1ère fois qu’il écrit pour quelqu’un.

Thierry : Il y a aussi un duo avec Diam’s

Anggun : Il y a une partie rap dans l’album et je voulais une rapeuse. Quand elle a sorti son album, j’étais au Canada, je n’ai pas assisté à son ascension. Quand on me l’a proposé, je ne la connaissais pas, je me suis documenté, j’ai écouté et lu ses chansons. J’ai beaucoup aimé. J’ai voulu la rencontrer, je lui ai envoyé les chansons et on s’est vu. Je la trouve très belle, touchante et c’est une femme intelligente. Je voulais qu’elle parle de sa féminité qui est autre que la mienne.


Thierry : Le duo dont tu rêves ?

Anggun : avec David Bowie

Thierry : La chanson que tu aimerais reprendre ?

Anggun : « Ne me quittes pas »
Mais je ne sais pas si j’oserais, cette chanson est magique parce que c’est Jacques Brel, quand il la chante, il pleure presque, il l’a vie. Il me paraît impossible de faire la même chose.

Thierry : Une salle de concert où tu aimerais te produire ?

Anggun : J’ai fait des grands stades en Indonésie et des petites salles en France. Et croyez-moi, les petites salles sont les plus intimidantes. On les voit ! On voit la réaction des gens jusqu’aux mouvements de leurs yeux. On ne peut pas négliger le public, mais c’est ce que j’aime avant tout, le contact avec lui, j’aime parler à mon public.

Thierry : Et l’Olympia ?

Anggun : Je trouve que maintenant, il y a des artistes qui se produisent dans cette salle, mais qui ne le méritent pas. C’est dommage, le mythe n’est plus le même qu’avant. C’est devenu surtout un effet marketing.

Thierry : Revenons à ton album, combien de temps a-t-il fallu pour que Luminescence soit dans les bacs ?

Anggun : l’écriture a débuté en 200 et il a été terminé en 2004. C’est très dur à la fin de faire la sélection des chansons. En tout cas, c’est l’album le plus dépouillé avec beaucoup d’ambiances différentes.

Thierry : c’est reparti pour une tournée promo de 3 ans comme pour les 2 albums précédents ?

Anggun : j’espère…

Thierry : Qu’est-ce que l’on peut te souhaiter ?

Anggun : mes prochains projets : un peu de repos avec du soleil et des bouquins !!!!


Après presque 3/4 d’heure d’interview, Anggun est souriante, ses yeux s’illuminent dès quelle parle de sa musique. Il y a des gens comme ça qui sont nés avec un destin tout tracé et qui l’accomplisse avec passion.

 


        
 Devenez un Dino-Reporter !!!
  • Vous vous sentez l'âme d'un reporter en herbe,
  • vous faites de belles photos,
  • vous suivez des événements locaux de près,
  • vous teufez dans des soirées étudiantes, des bars, des boites, ...
N'hésitez pas à nous contacter


Bourg en Bresse   •   Chambery   •   Dakar   •   Grenoble   •   Lille   •   Lyon   •   Manosque   •   Marseille   •   Nantes   •   Saint Marcellin   •   Strasbourg   •   Toulouse   •   Valence   •    France
Dinoutoo.com - Association à but non lucratif - 44 rue des maquis de l'Oisans - 38100 GRENOBLE
Projet: Julien Pagès de NEED - Net Expertise Et Développement - Développement Php: Guillaume Blondeau, Christian Iuga, Julien Pagès
©Tous droits réservés 2003-2014 - Dinoutoo.com - V3.0 - Page générée le 01 Sept. 14 à 23h08
Vous disposez d'un droit d'accès sur vos données (article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 06/01/1978), contactez notre webmaster
Envoyer cette page à :
De la part de :
Commentaires :
Code :
  
« fermer «
Les adresses email ne sont pas sauvegardées
Vous devez avoir les popups activées
Le code de vérification permet d'éviter l'envoi de spam